Partagez | 
 

 Quand les ennuies frappent à la porte [Hadès&Woody]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Woody Pride


♚ MON HISTOIRE : 281
♚ MON ARRIVÉE : 16/10/2015
♚ MON METIER : Vendeur dans un magasin de jouets le jour, Livreur de Pizza le soir, et peut être dans une ou deux affaires louches... Faut bien payer ses dettes... Heu... Ses factures j'veux dire... >_<
♚ MON FILM : Toy Story
♚ LOOK INTO MY EYES :
♚ MES AMOURS : Ma fille Melinda !


♚ COPYRIGHT & AVATAR : Dreamy & Ryan Reynolds
♚ POINTS : 402
♚ LOCALISATION : New-York


MessageSujet: Quand les ennuies frappent à la porte [Hadès&Woody]   Dim 6 Déc - 19:53


Hadès&Woody ❧

Quand les ennuies frappent à la porte

J'étais de retour à Sunnyside... Enfermé dans cette pièce avec aucun échapatoire. Je n'arrivais pas à trouver mes amis... Jessie... Buzz... Où êtes vous ? J'ai l'impression qu'au fur et à mesure la pièce se rétrécissait encore et encore ou... est-ce moi qui grandissait ? Je ne savais pas trop. Je devais sortir sinon j'allais m'écraser contre les murs. Mais rien n'y faisait. Les murs, les objets autour de moi rétrécissait à vu d’œil. Je venais de dépasser la taille humaine. Je finis par me mettre dans un coin de la pièce et en fermant les yeux je tente de me calmer. J'ai alors l'impression que les murs se figent un instant. Je respire plus doucement... Puis j'entends des bruits sourd venant d'une des portes. J'ouvre les yeux et me redresse. Les bruits vinrent à retentir encore et encore. J'appelle Jessie, j'appelle Buzz... Mais la porte se met alors à vibrer et...

La réalité me revint de pleins fouet alors que je tombe à la renverse de mon canapé. Je gémis sur le sol en tentant de reprendre mes esprits. Ce n'était qu'un cauchemars... Pourtant... Le bruit n'avait pas cessé. On frappait bel et bien à ma porte. C'est ce qui m'avait fait sortir de mon cauchemars. Je soupire et je hurle dans la pièce que j'arrive. J'avais encore la tête dans mes songes et je baillais comme une carpe. Le rythme de mes deux jobs étaient vraiment effrénés, et j'étais épuisé. Il n'était pas rare que je m'endorme comme ca au milieu de l'après-midi mes rares jours de repos. La télé était même restée allumée et diffusait un programme sur la vie des phoques. J'attrape la télécommande et j'éteins le poste avant de remettre mon plaid sur mes épaules tout en me dirigeant vers la porte qui continuait de subir les acharnements de la personne qui était de l'autre côté.

J'avais les cheveux limites dressés sur la tête, et je ne devais pas voir fier allure en étant enroulé comme ca dans ce plaid. J'ouvre pour faire face à mon interlocuteur. Son visage ne me disait absolument rien... et pourtant... Je ne peux m'empêcher de lancer un:

" Bonjour... C'est pour quoi ? "

Peut être que mon ancien moi connaissait ce type mais moi j'en avais aucune idée, et personnellement, là, tout de suite, je n'avais qu'une hâte: continuer mon repos bien mérité.
©clever love.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
« A world that sends you reeling from decimated dreams, your misery and hate will kill us all. So paint it black and take it back, let's shout it loud and clear, defiant to the end we hear the call to carry on. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Lily-Rose


♚ MON HISTOIRE : 166
♚ MON ARRIVÉE : 11/11/2015
♚ MON METIER : u.c
♚ MON FILM : u.c
♚ COPYRIGHT & AVATAR : u.c
♚ POINTS : 224


MessageSujet: Re: Quand les ennuies frappent à la porte [Hadès&Woody]   Lun 7 Déc - 19:47

Woody Pride a écrit:

Hadès&Woody ❧

Quand les ennuies frappent à la porte
Hadès était connu dans ce nouveau monde. Principalement pour son entreprise florissante qui étendait sa toile partout sur la planète, mais surtout pour son statut social et sa richesse prohéminante. Impressionnante. Clinquante. Néanmoins, toute cette fortune n'était pas toujours issu des simples faits de son entreprise. En effet, de son côté, Hadès avait quelques activités ... Alternative. Principalement des mouvements d'argent, plus ou moins légaux, des achats avec des fonds de l'entreprise, il ne trempait pas toujours dans des choses très légales. Il lui arrivait donc d'embaucher des personnes en précarité pour faire le sale boulot de transport d'argent. Un de ses plus proches contact avait eu connaissance d'un certain Woody Pride, qui vendrait père et mère pour un peu de sous. C'était donc par l'intermédiaire de cet "ami" que Hadès avait fait appel aux services de ce grand dadet qui semblait plus inoffensif qu'autre chose. Ce fut pourquoi l'ancien Dieu ne s'était pas méfié de ce grand échalas. Il lui avait donné un beau paquet d'argent a amené d'un point A, son siège social, à un point B, un vieux dock désinfecté, où un autre contact l'attendait. Malheureusement les flics étaient aussi de la partie, et donc le grand brun était parti avec l'argent, le mettant de côté. Depuis lors Hadès avait envoyé des sbires pour récupérer l'argent au domicile de cet imbécile, mais ils avaient toujours trouvé porte close. Il était temps qu'il prenne les choses en main.

Pas qu'il se souvienne de tout cela, mais Hadès avait pris prenne possession de sa vie dans ce nouveau monde et il apprit rapidement l'affaire par ses contacts et ses sbires. D'habitude, il envoyait toujours quelqu'un, mais face au PDG de Hellfire Enterprice, peut-être que ce Woody serait plus ... Coopératif ? C'est pourquoi, il se trouvait à cette instant devant la porte d'un appartement perdu du Bronx, qui n'avait pas l'air de respecter toutes mes mesures d'hygiène et de sécurité. Au moins, il ne risquait pas de croiser une connaissance. L'ancien Dieu frappa de nouveau à la porte, s'impatientant vraiment. Mais que faisait-il ? C'est alors que la porte s'ouvrit sur le brun, tout emmitouflé dans un vieux plaid et semblant sortir d'une catastrophe naturelle. Hadès n'en avait que faire et poussa l'homme pour entrer dans la maison d'un pas imposant et sûr de lui. Il inspecta le reste de l'appartement qui n'était clairement pas rangé. Mais comment pouvait-il vivre dans un endroit pareil ? Un regard dégoûté se balada partout, ne faisant pas attention à son hôte.


" Alors ? Où est mon argent ? J'espère sincèrement qu'il n'a pas pourri dans cette piaule dégueulasse, il faut que je l'amène au plus vite. Alors, il est où ? "

Il voulait commencer doucement, mais son ton autoritaire ne faisait aucun doute de son pouvoir et surtout de la détermination de sa recherche. Il ne fallait pas le chercher et encore moins lui manquer de respect. Toute sa domination transpirait de ses pores. Peut-être que la situation se débloquerait d'elle-même ? Et au pire, ses gardes du corps se trouvait toujours non loin de l'entrée, prêts à intervenir à n'importe quel moment.

©clever love.

_________________
u.c
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Woody Pride


♚ MON HISTOIRE : 281
♚ MON ARRIVÉE : 16/10/2015
♚ MON METIER : Vendeur dans un magasin de jouets le jour, Livreur de Pizza le soir, et peut être dans une ou deux affaires louches... Faut bien payer ses dettes... Heu... Ses factures j'veux dire... >_<
♚ MON FILM : Toy Story
♚ LOOK INTO MY EYES :
♚ MES AMOURS : Ma fille Melinda !


♚ COPYRIGHT & AVATAR : Dreamy & Ryan Reynolds
♚ POINTS : 402
♚ LOCALISATION : New-York


MessageSujet: Re: Quand les ennuies frappent à la porte [Hadès&Woody]   Ven 11 Déc - 10:40


Hadès&Woody ❧

Quand les ennuies frappent à la porte

Je ne savais pas ce qui m'attendait. Mais vraiment pas. Je venais de me faire sortir brutalement du pays des songes  et une personne que je ne semblais pas connaitre vint frapper à ma porte. Enfin... Tambouriner serait le mot le plus approprié en réalité. Toujours dans le coltard je me retrouvais face à un type, qui, au contraire, avait l'air bien réveillé. Sans me demander mon avis, il entra chez moi, me poussant un peu sur le côté. Il sonda les lieux tout en me lâchant des mots qui finirent par me réveiller un peu plus... Ou pas complètement. Ma première réaction fut de faire une grimace. Je ne comprenais absolument rien à ce qu'il se passait. De l'argent ? Quel argent ? Je savais que j'avais des dettes, mais disons que certaines semblaient m'échapper. Je m'avance vers le gars, les sourcils froncés avant de balancer de plaid sur le fauteuil. Je lui lance:

" Argent ? Quel argent ? Je ne comprends rien... Vous êtes sûr que vous ne vous êtes pas trompé d'endroit ? Et puis, la politesse ca s'apprend ! J'aimerai que vous n'entriez pas comme un malpoli dans ma piaule dégueulasse comme vous le dites ! "

Si ca se trouve j'étais le type en question... Mais je ne m'en rappelais pas. Mais comment savoir ? J'espérais sincèrement avoir raison. Mais si j'étais réellement en tord, je savais que j'étais dans de beaux draps... Vu que je ne savais absolument pas ce qu'avait fait mon ancien moi avec cet argent... Et puis combien d'argent ? Vu l'allure du gars, il devait être pété de thunes de base... Je sentais le mauvais coup venir à pleins nez. Une boule se forma dans mon estomac et bien que je soutenais le regard du gars, ma gorge était nouée et je ne me sentais pas très bien. Ha les joies d'un corps humain ! Quand ton corps réagit excessivement à un sentiment. Celle-là était nouvelle pour moi, et je faisais un effort surhumain pour me maitriser et ne pas m'effondrer de manière pathétique. Mais qu'avait fait mon ancien moi ? Non... Ce ne pouvait pas être moi... Je ne ferais jamais quelque chose d'aussi idiot...
©clever love.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
« A world that sends you reeling from decimated dreams, your misery and hate will kill us all. So paint it black and take it back, let's shout it loud and clear, defiant to the end we hear the call to carry on. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand les ennuies frappent à la porte [Hadès&Woody]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand les ennuies frappent à la porte [Hadès&Woody]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Never After ::  :: 
Corbeille
 :: ♚ RPs terminés
-

N'hésitez pas à donner votre avis et nous aider à upper les sujets sur PRD & Bazzart.





CLOCHETTE FAIRY & JASPER HOWELL & ADAM REDROSE



Nos personnages de Disney sont tous arrivés dans notre monde depuis quelques temps déjà. A peine eurent-t-ils le temps de se remettre de cette aventure que d'étranges phénomènes surviennent : des souvenirs reviennent à la surface, des souvenirs de la vie du personnage du monde réel dans lequel ils ont atterri. Sans compter que parfois, ils n'ont tout simplement plus conscience qu'ils sont des personnages de Disney, leur eux-réel reprenant le dessus ! Nos héros, héroïnes, amis et ennemis s'effacent tout doucement de notre univers. Et leurs merveilleuses histoires avec eux !C'est par ici !