Partagez | 
 

 Adam - For Beauty is found within (fini)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Adam Redrose


♚ MON HISTOIRE : 23
♚ MON ARRIVÉE : 02/01/2016
♚ MON FILM : La Belle et la Bête
♚ LOOK INTO MY EYES :

♚ MES AMOURS : Une seule à jamais


♚ COPYRIGHT & AVATAR : Belle Redrose
♚ POINTS : 28


MessageSujet: Adam - For Beauty is found within (fini)   Sam 2 Jan - 21:58

550 de large
Adam B.Redrose

Informations
Mon nom Adam Redrose.
Je viens de... La Belle et la BêteÂge  29 ans
Métier ou aspiration de métier Compositeur d’opéras (aspiration)et chef d’orchestre  
Attirance et statut social Hétérosexuel/marié
Plus grande peur et plus grand rêve Par-dessus tout Adam a peur de perdre Belle, celle qui l’a sauvé et la transformé. Il sait qu’il ne pourrait pas vivre sans elle. Mais une part du Prince est restée en lui, et il rêve de retrouver la fortune et le statut social dont il jouissait autrefois. Les vieux défauts ont la peau dure.
Groupe Royal Bloods

Tu peux mettre tes anecdotes ici - Tu peux mettre tes anecdotes ici  - Tu peux mettre tes anecdotes ici  - ect...



Il était une fois...

I let her go… Because I love her.

***
Il était une fois…
… un prince riche et puissant, dernier héritier d’une grande famille. Ses parents avaient quitté ce monde alors qu’il était encore très jeune, et ainsi ses domestiques avaient pris en charge son éducation, l’entourant de soin et d’amour. Mais loin d’en éprouver de la reconnaissance, le prince devint en grandissant un jeune homme égoïste, capricieux, et profondément auto-centré. Il avait à sa disposition tout ce qu’un homme pouvait désirer, et pourtant il ne cessait jamais d’exiger plus des autres, sans autre considération que pour lui-même. Il ne parvenait pas à concevoir d’autre réalité que celle des apparences, et une faveur qui ne satisfaisait pas ses désirs immédiats l’exaspérait au plus haut point. Mais le sort allait lui laisser la possibilité de se racheter…

Un soir qu’un orage terrible balayait le château et ses alentours, une vieille femme en haillons et frippée vint demander asile au prince Adam. En retour, elle n’avait qu’une modeste rose à lui offrir. Dédaigneux, il claqua sans hésiter la porte au nez de la pauvre femme. Mais à peine s’en était-il retourné sur ses pas, pestant contre l’insolence du petit peuple, que la porte s’ouvrit à grand fracas et qu’une éclatante lumière l’aveugla. Quand il ouvrit les yeux, il n’avait plus face à lui une malheureuse rabougrie, mais une superbe et grande femme, resplendissante dans une robe bleue azur. Mais ses yeux étaient de glace, et de glace aussi sa voix lorsqu’elle tonna :
-J’ai vu la noirceur dans ton cœur, et le dédain que tu portes à toutes choses. Puisque les apparences te tiennent tant à cœur, il de t’en offrir une qui reflète le fond de ton âme.

Le prince s’agenouilla, supplia, mais rien n’y fit. L’enchanteresse n’eut qu’à lever le bras, et en un éclair son corps se métamorphosa. Une taille démesurée, une fourrure dense, des pattes d’ours, des cornes de bison… il ne restait rien du charmant et beau prince qui régnait sur le château. La rage et le désespoir envahirent son cœur, et c’est à peine si il entendit la lueur d’espoir que lui offrait l’enchanteresse : si il parvenait à aimer une femme et à être aimé d’elle en retour avant que la dernière des pétales de la rose ne tomba, alors il retrouverait son apparence. Autrement, il resterait une Bête à tout jamais.

La malédiction s’étendit à l’ensemble du château, qui devint un lieu sinistre et lugubre où plus personne ne s’aventurait. Quant aux domestiques, ils furent tous transformés en objet et ustensiles, car ainsi leur Maître les avait considérés jusque là. Quand à la Bête, il s’emmura dans son désespoir, son remord et sa solitude. Il abandonna peu à peu le comportement propre à un être humain, et se replia dans l’aile Ouest de son château, n’en sortant guère que pour prendre son repas. Les années s’écoulèrent, la date fatidique se rapprochait, et il n’était qu’amertume et agressivité. Il était persuadé que son sort était déjà scellé, que rien ne pourrait le changer. Après tout, qui pourrait aimer une Bête ?

Ainsi, lorsqu’un soir d’automne vieux voyageur égaré eut le malheur de vouloir trouver refuge dans le Château, accueilli par le chambellan Lumière, la Bête laissa éclater sa colère et l’enferma sans autre forme de procès. Sa transformation et les années de réclusions avaient accentué son repli sur lui-même, au point qu’il ne parvenait plus à ressentir la moindre considération pour les autres, même pour un innocent voyageur. Il ignorait à ce moment-là que cette intrusion allait transformer sa vie à jamais.

Car le jour suivant, une nouvelle intrusion eut lieu au Château. Fou de rage, la Bête quitta ses appartements et se prépara à prendre par surprise le nouveau venu, qui s’était rendu aux cellules. Quelle ne fut pas sa surprise de tomber sur une ravissante et frêle jeune fille brune, aux yeux d’anges. Un instant il sentit son cœur dur comme la pierre faiblir, et il se prit à penser au mal qu’il avait causé. Mais il suffit qu’il avança dans la Lumière, et que la jeune fille lâche une exclamation de terreur à la vue de sa monstrueuse apparence, pour que la Bête redevienne ce qu’il était.
Inflexible, il refusa de laisser partir le pauvre homme, père de la demoiselle. Cette dernière se proposa courageusement, le désespoir dans sa voix, de prendre sa place en tant que prisonnière. Sans hésiter, la Bête accepta et le marché fut conclu. Car dans un éclair de lucidité, un espoir lui était apparu : et si cette jeune fille était celle qui lui avait promis l’enchanteresse ? Et s’il lui était possible de redevenir enfin humain ?

Mais il lui suffit d’accompagner sa prisonnière dans sa chambre pour que ce maigre espoir s’estompe : la malheureuse ne cessa de garder la tête baissée, les larmes aux yeux, sans rien dire. Les conseils de courtoisie et de galanterie de Lumière n’y changèrent rien : voilà longtemps que la Bête avait oublié ces qualités.

Une invitation maladroite à dîner n’y changea rien, pas plus que les conseils à répétition de Lumière et Madame Samovar : un gouffre se tenait, béant, entre la jeune fille et la Bête. Ce dernier n’en fut que plus amer, et se replia dans ses appartements. Il passa ainsi plusieurs journées à ruminer son malheur, persuadé que sa situation était sans espoir.

*Mon pauvre ami… elle te voit comme un tortionnaire*

Une petite partie de lui murmurait de sortir de son antre pour au moins faire davantage connaissance avec la demoiselle, mais il ne trouvait pas le courage de vaincre ses peurs. A cette peur s’ajouta la rage lorsqu’il découvrit que la prisonnière avait osé braver l’interdit et pénétrer dans l’Aile Ouest, où se tenait cachée la rose fatidique. La Bête se rua dans l’Aile et laissa éclater sa colère, face à la pauvre jeune fille tétanisée. Un instant, il se sentit prêt à la mettre en pièce, à laisser définitivement l’animal en lui prendre le dessus. Mais à la vue des yeux horrifiés de la prisonnière, quelque-chose se brisa en lui. « Allez-vous-en ! » furent les seuls mots qu’il fut capable de prononcer.

La jeune fille s’en fut alors en courant, et par la fenêtre la Bête la vit quitter le château. Elle rompait ainsi son serment, mais il semblait que cela ne lui importait plus à cette heure.

Mais votre personnalité vous réserve parfois des surprises. Alors qu’il semblait avoir perdu tout espoir et s’être désintéressé de la traîtresse, un sentiment qu’il n’avait plus connu depuis très longtemps l’assaillit d’un coup : la culpabilité. Il se prit à penser à la pauvre demoiselle, seule dans les bois à cette heure… et parce qu’il lui avait fait peur. Puisqu’il lui fallait déjà vivre avec la malédiction de rester un monstre pour l’éternité, autant éviter aussi celle de se sentir coupable de la mort de la fille. N’écoutant que son instinct, il se rua dans la forêt et retrouva rapidement la trace de sa prisonnière, aux prises avec les loups. Le prédateur qui était en lui l’emporta, et il se rua sur les canidés pour un combat acharné. Un combat au terme duquel il perdit connaissance.

Quand il se réveilla enfin, quelle ne fut pas sa surprise de se retrouver au château de nouveau, entouré de ses domestiques inquiets et de la jeune fille qui soignait ses blessures. C’est à cette occasion qu’il apprit son nom : Belle.

-Cela ne serait pas arrivé si vous ne vous étiez pas enfui !

-Cela ne serait pas arrivé si vous ne m’aviez pas hurlé dessus !

La joute verbale qui s’ensuivit était âpre mais dans le même temps la Bête sentit naître une certaine confiance, presque de la complicité s’installer. La jeune fille avait du caractère, elle ne se laissait pas marcher sur les pieds, et contrairement à ce à quoi il s’attendait cela lui faisait plaisir de rencontrer quelqu’un comme ça, après des années d’isolement.
Plusieurs mois s’écoulèrent, au cours desquels ce qui semblait impensable se produisit : la Bête et sa prisonnière se rapprochèrent. Parties de boules de neiges, initiation à la lecture… le maître des lieux découvrait en Belle ce qu’il n’avait pas eu depuis très longtemps, une véritable amie. Elle lui faisait découvrir des choses nouvelles et agréables, elle élargissait son horizon, elle lui servait de confidente. Têtue, passionnée, sensible, intelligente et cultivée… l en vint bientôt à ressentir quelque-chose de vraiment étrange à l’égard de sa prisonnière. Quelque-chose qu’il n’avait jamais ressenti, même pas du temps où il était humain. Petit à petit Belle envahissait ses pensées, et le transformait comme personne ne l’avait jamais fait auparavant. Etait-ce cela l’amour ?

Les domestiques se prirent à y croire en tout cas, et ils voulurent organiser des festivités digne de leur maître et de son « hôte » (le terme « prisonnière » semblant désormais dépassé). Dîner aux chandelles, valse dans l’immense salle de bal… Jamais la Bête ne s’était senti aussi heureux, entier. Lorsque Belle laissa reposer sa tête contre son buste, alors il eut la certitude de ce dont il se doutait depuis longtemps : il était amoureux d’elle. Mais était-ce réciproque ? Son cœur disait oui, mais sa raison demandait confirmation.
***

-Belle, êtes-vous heureuses avec moi ?

Mais elle afficha soudainement un air triste, expliquant que son père lui manquait. Et alors la Bête se souvint de la triste réalité : elle était sa prisonnière. Et elle n’était venue au château que pour sauver le vieil inventeur farfelu.

Les choses ne firent que s’aggraver lorsqu’il accepta de lui prêter le miroir, et qu’elle vit son malheureux père mourant dans la neige. Il ne pouvait supporter de la voir souffir, et la mort dans l’âme, lui signifia qu’elle était libre. Etait-ce donc cela, l’amour ?
-Tiens bon Papa, j’arrive !
Cinq mots, pas plus. Et pourtant ça y est, Belle était perdue. Elle était perdue à jamais.
La Bête n’entendit pas la jeune fille lui dire au revoir. A peine entendit-il ses domestiques, abasourdis, lui demander des explications.

-Je l’ai laissée partir… parce que je l’aime.

Il n’y a pas pire qu’un espoir amoureux déçu, surtout quand cet espoir, s’il se concrétise, peut vous faire redevenir humain. Mais la Bête put constater que la perspective de rester dans son état actuel jusqu’à la fin de ses jours n’était que l’un des nuages qui obscurcissaient son âme. Perdre Belle à jamais, celle qui lui avait appris à s’ouvrir aux autres, l’avait initié aux plaisirs de la lecture, lui avait appris à apprécier la vie de manière générale, lui était insupportable. Plus rien ne comptait désormais.

Ainsi le Maître du Château resta indifférent lorsque ses domestiques affolés l’avertirent que le domaine était envahi par des étrangers. Indifférent resta-t-il de même lorsqu’un inconnu, un archer grand et fier aux yeux emplis de haine, pénétra dans la pièce. Lorsque le nouveau venu lâcha une flèche sur lui, le corps de la Bête se crispa dans un sursaut de douleur, mais c’est à peine si son esprit se sentit effleuré. L’homme s’acharna, précipita son adversaire sur le balcon, l’insulta, s’apprêta à lui porter le coup de grâce… mais sa victime ne lui prêta aucune attention, tout à sa douleur intérieure.

-Gaston, ne fait pas ça !

Cette voix… d’un seul coup la Bête reprit ses esprits. Et il lui suffit de regarder vers le pont-levis pour que ses espoirs éteints se ravivent. Elle était revenue ! Et à en croire la douleur et la surprise se lisant dans ses yeux, elle était revenue pour lui !

Il ne fallut qu’un geste à la Bête pour arrêter le coup de masse de l’archer. En un instant il était redevenu le combattant féroce et courageux qui avait mis en déroute les loups. Le nommé Gaston recula, surpris, mais ne s’avoua pas vaincu. C’est un face-à-face acharné qui éclata, sur le toit du Château, entre les gargouilles hideuses et le ciel noir comme la suie. Chacun faisait preuve de force et d’agilité, et aucun n’avait le dessus. Mais il fallut une phrase de trop pour que le vent tourne en la défaveur de Gaston.

-Belle est à moi… à moi seul !

Le sang de la Bête ne fit qu’un tour, car il comprit qui il avait en face de lui. Cet homme désirait la jeune fille, mais seulement comme objet de propriété, comme trophée. Il n’avait aucune considération pour elle, pour sa douceur, pour son charme, pour son intelligence. Un désir égoïste qui ferait le malheur de Belle si jamais il réussissait à poser ses pattes sur elle. L’idée  même que l’on puisse considérer une femme de la sorte, et à plus forte raison une femme exceptionnelle comme Belle, le mettait hors de lui.

*Belle n’est ni à toi ni même à moi ! Elle n’est à personne !*

La rage de vaincre s’empara de lui, et une force nouvelle lui permit de terrasser Gaston, et il le tint bientôt par le cou au-dessus du vide. Un instant il faillit le laisser tomber, emporté qu’il était par la colère. Mais sa résolution faiblit… il n’était plus la Bête sans pitié qui avait enfermé à vie un malheureux inventeur qui cherchait un abri. Belle avait fait de lui un être humain, capable de ressentir de la pitié. Même pour des êtres aussi détestables. Il se contenta de jeter le chasseur à terre, lui intimant de ne plus jamais revenir.

C’est alors que Belle apparut sur le toit, le regard empreint de fatigue mais aussi de soulagement. La Bête était également terrassée par la fatigue, mais à la vue de sa bien-aimée un sursaut de force le poussa à ramper vers elle. C’est alors qu’une douleur aigue lui perça le flanc, aussi soudaine que violente. Loin de tenir sa parole, Gaston avait profité de l’arrivée de Belle pour poignarder en traître son rival. Mais un mauvais geste le fit glisser sur les tuiles mouillées par la pluie, et le misérable chuta dans le vide, payant ainsi sa trahison.

Il était déjà trop tard cependant : la Bête sentit sa vie s’écouler rapidement de la blessure mortelle. Belle le retint alors qu’il s’apprêtait à chuter, et alors que son corps mourant et épuisé s’apprêtait à l’abandonner, il lui fut donné de contempler une dernière fois de ses yeux la femme qu’il aimait. Les cheveux démêlés par le vent furieux, ses grands et beaux yeux empreints de chagrin, Belle portait plus que jamais bien son nom. La Bête lui glissa qu’il était heureux qu’elle soit revenu, avant qu’il ne s’évanouisse. Il n’entendit pas la jeune fille en pleurs glisser un furtif « je t’aime ».
Mais la Providence a des voies impénétrables, et il semblait que la vie n’en avait pas terminé avec le prince Adam, dit la Bête. Se sentant soudain revitalisé, il ouvrit les yeux, et son regard s’emplit d’un monde nouveau. Le ciel était bleu et le soleil rayonnait, les gargouilles hideuses s’étaient évaporées, la vie semblait de manière explicable revenue au château. Et Belle était toujours là, le fixant avec de grands yeux stupéfaits. Et alors seulement il s’aperçut que sa fourrure avait disparu, de même que ses crocs, ses cornes, sa taille démesurée

-Belle… c’est moi !

Lui-même avait du mal à y croire, mais les faits étaient là : il était redevenu le prince Adam. Alors, sans que ni l’un ni l’autre n’eut la sensation de contrôler quoi que ce soit, les deux jeunes gens se penchèrent l’un sur l’autre et s’embrassèrent pour la première fois. Un premier baiser à la fois tendre et empreint de détermination : à l’image des aventures qu’ils avaient traversées ensembles.

Sur un petit nuage, Adam mit du temps à s’apercevoir que les domestiques du château avaient retrouvés eux aussi leur ancienne apparence. Y compris Sultan, le petit chien ! D’instinct, le prince entraîna sa bien-aimée dans une valse, rallumant le souvenir de cette nuit magique où il s’était découvert réellement amoureux d’elle. C’est le cœur léger qu’ils se couchèrent, épuisés par les épreuves qu’ils avaient traversées. Mariage, reconstruction du château endommagé, réconciliation avec le village… tout cela pouvait attendre le lendemain. L’avenir leur adressait un sourire radieux.

Du moins en apparences...
Car pendant la nuit, Adam se réveilla en sursaut, pris d’un violent mal de tête. Il tourna la tête, et constata avec horreur que Belle n’était plus là. Il voulut appeler, mais ses mots s’éteignirent dans sa bouche tandis que sa vision se brouillait. Il ne distinguait plus ni la chambre, ni le lit. Une lumière blanche l’aveugla, il se sentit quitter le sol… Et lorsqu’il reprit conscience, il était assis sur un banc vert, au milieu d’un parc, en face d’un étang. Il avait conservé ses habits de lit, et des personnes étrangement vêtues le regardaient d’un air effaré. Et c’est ainsi, entre panique et aberration, qu’Adam fit connaissance avec New York.
Il eut la chance de retrouver assez rapidement Belle, qui semblait être arrivée en avance, et de découvrir que celle-ci avait déjà une situation. Au fil des mois, Adam s’installa lentement et progressivement dans sa nouvelle vie. Très progressivement pour être honnête… L’ancien prince a beaucoup de mal à s’intégrer dans cette société dont il ne connait rien, où il a perdu son statut social, et où il ne sait pas comment gagner sa vie. Belle est son seul repère, et il lui est difficile de se socialiser avec les autres habitants de New York. Il est pour l’instant chômeur, bien qu’il souhaite développer ses talents de compositeur pour écrire des opéras. Il lui arrivait en effet de composer et de jouer avec son orgue personnel du temps où il était la Bête. La musique est peut-être sa porte de secours pour sortir du chômage et de la dépression.




En savoir un peu plus...



Born on this way

Dans quel état se trouverait votre psychisme si, né prince beau et riche, vous aviez été transformé en une bête hideuse, aviez passé plus de dix ans de désespoir dans cette état, aviez été transformé par la grâce du destin (et d’une jeune fille charmante et intelligente), avant d’être téléporté quelques jours plus tard à peine dans un nouveau monde donc vous ne maîtrisez aucun des codes ? Réfléchissez à cela, et vous auriez l’idée des démons intérieurs auxquels Adam doit faire face. Son histoire d’amour avec Belle lui a appris à voir au-delà des apparences et à s’intéresser à autrui, mais ses années d’isolement n’ont certainement pas été sans conséquence. L’ancien monstre a encore beaucoup de difficultés avec les relations sociales : il ne lui est pas facile de se faire des amis ou de se lever de son siège lors des soirées, entre autres exemples, et seul le soutien de Belle lui permet de progresser dans ce domaine. Il aime passer du temps seul et est souvent hanté pas des souvenirs de son passé. L’amour de sa nouvelle épouse, de même que les rares amitiés nouées avec des personnes comme Ariel ou Eric, sont des aides précieuses pour l’empêcher de basculer dans la dépression. Car son transport brutal du monde réel au monde des rêves n’a fait qu’aggraver l’état mental fragile d’Adam, et il en vient parfois à des accès d’alcoolisme et de violence. Bien qu’il soit incapable à jamais de lever la main sur Belle, il se venge de sa situation sur des meubles de la maison, et son agressivité ne l’aide guère dans sa recherche de travail. L’ancien monstre déteste ce monde paradoxal et matérialiste dans lequel il a été projeté, et se réfugie dans les séances de lecture avec son épouse et dans la musique. Nombre de ses amis de l’ancien monde lui manquent, notamment ses domestiques Lumière, Madame Samovar et Big Ben.
Sur le plan physique, Adam correspond à la plupart des canons de beauté de l’Occident du XXIème siècle : grand, assez athlétique, cheveux auburn, yeux bleues profonds et traits très fin. Mais l’état mental déteint sur le physique : l’ancien prince répugne à prendre soin de son apparence et à s’habiller à la mode de son époque, ou même à se coiffer correctement, malgré les efforts insistants de Belle pour le convaincre.
Derrière l'écran

Pseudo Bragation est celui que j’utilise le plus souvent
Avatar choisi Jude Law (j’ai cru comprendre que l’avatar était négociable pour ce personnage ^^)
Âge 22 ans
Fréquence de connexion 4/7 (sûr pour le week-end, moins pour le reste de la semaine)
Où ai-je trouvé le forum ? Pour une fois que forumactif sert à quelque-chose ^^
Un avis ? Un forum très prometteur, pour plusieurs raisons : Disney est le thème central, l’histoire est intéressante, les membres sont actifs, il a été ouvert récemment… Et le design n’est pas rose bonbon comme sur d’autres forums Disney --. Il y a eu un vrai travail sur le style, bravo.
Le règlement a-t-il été lu ? Oui

© Narja - Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Adam - For Beauty is found within (fini)   Sam 2 Jan - 23:06

Ooooow! Bienvenue à toi cher Adam!! lovely

J'en connais une qui sera contente~ <3 Amuse toi bien ici gaga
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Apollon Lyre


♚ MON HISTOIRE : 100
♚ MON ARRIVÉE : 01/12/2015
♚ MON METIER : Médecin en chef
♚ MON FILM : Hercule
♚ LOOK INTO MY EYES :
♚ COPYRIGHT & AVATAR : Jamie Dornan
♚ POINTS : 78


MessageSujet: Re: Adam - For Beauty is found within (fini)   Sam 2 Jan - 23:44

Bienvenue sur le forum Adam, c'est Belle qui va être heureuse

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Clochette Fairy


♚ MON HISTOIRE : 253
♚ MON ARRIVÉE : 01/12/2015
♚ MON METIER : Vendeuse à Hook's Clothes et étudiante en stylisme
♚ MON FILM : Peter Pan & La Fée Clochette
♚ LOOK INTO MY EYES :
♚ MES AMOURS :

♚ COPYRIGHT & AVATAR : Emma Watson - Ava : Your Design Diary & Gifs : Tumblr
♚ POINTS : 172


MessageSujet: Re: Adam - For Beauty is found within (fini)   Dim 3 Jan - 7:46

Jude Law lovely bave

Bienvenuuuuue sur le forum ! happy

_________________
I don't wanna be another wave in the ocean, I am a rock, not just another grain of sand, I wanna be the one you run to when you need a shoulder, I ain't a soldier but I'm here to take a stand because we can ● Bon Jovi ©️Pando


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Adam Redrose


♚ MON HISTOIRE : 23
♚ MON ARRIVÉE : 02/01/2016
♚ MON FILM : La Belle et la Bête
♚ LOOK INTO MY EYES :

♚ MES AMOURS : Une seule à jamais


♚ COPYRIGHT & AVATAR : Belle Redrose
♚ POINTS : 28


MessageSujet: Re: Adam - For Beauty is found within (fini)   Dim 3 Jan - 11:39

Merci à tous :) . Héhé oui j'ai hâte de voir la réaction de ma chère et tendre. Elle n'a pas été tendre avec on personnage dans la description qu'elle en a fait dans la section Postes vacants, mais bon le rp n'en sera que plus intéressant ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Belle Redrose


♚ MON HISTOIRE : 109
♚ MON ARRIVÉE : 11/11/2015
♚ MON METIER : Libraire
♚ MON FILM : La Belle et la Bête
♚ LOOK INTO MY EYES :
♚ MES AMOURS :
♚ COPYRIGHT & AVATAR : Bazar
♚ POINTS : 100
♚ LOCALISATION : New York


MessageSujet: Re: Adam - For Beauty is found within (fini)   Dim 3 Jan - 12:23

Oh oui je suis contente !!!!! <3 Mon Adam est:gaga: enfin arrivé !!! happy

Et désolée pour la description, j'aime les histoires compliquées ! ^^ Et ça va s'arranger au fil des RPs !

*Enfile sa tenue d'admin* Concernant ta fiche, j'adore ta façon d'écrire et de raconter l'histoire d'Adam. Par contre il y a un petit soucis avec le code... Si tu as besoin qu'on t'aide à l'arranger n'hésite pas !

Ensuite, j'adore Jude mais je trouve qu'il fait un peu "frêle" pour jouer la Bête. Chris est bien évidement négociable mais l'ensemble du staff est un peu perplexe. Tu aurais une autre idée ?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Adam - For Beauty is found within (fini)   Dim 3 Jan - 13:06

Haha la bande semble s’agrandir bientôt. ^^ C'est chouette ! hug hug
Par contre, si tu apprends ce que Belle et moi avons fait (ou ce que l'on va faire xD Vu que le RP est en cours xD) je crois que tu vas me tuer.

Vu qu'Adam est le PV de Belle, je la laisse s'en occuper ! ^^ Mais de ce que j'ai vu, tu as vraiment un style d'écriture sympa ! C'est vrai que Jude fait un peu frêle pour jouer le rôle d'Adam. Par contre, je veux bien te donner un coup de main pour remettre en place le code de ta fiche. gentil
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Adam - For Beauty is found within (fini)   Dim 3 Jan - 17:06

Bienvenue Adam walk
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Adam - For Beauty is found within (fini)   Lun 4 Jan - 10:12

Bienvenue sur le forum ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Adam - For Beauty is found within (fini)   Lun 4 Jan - 16:32

Bienvenu ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Adam Redrose


♚ MON HISTOIRE : 23
♚ MON ARRIVÉE : 02/01/2016
♚ MON FILM : La Belle et la Bête
♚ LOOK INTO MY EYES :

♚ MES AMOURS : Une seule à jamais


♚ COPYRIGHT & AVATAR : Belle Redrose
♚ POINTS : 28


MessageSujet: Re: Adam - For Beauty is found within (fini)   Mar 5 Jan - 22:23

Merci à tous :) . En accord avec Belle j'ai modifié mon avatar, pour la fiche je sais pas comment m'y prendre par contre.

J'aime beaucoup ce forum vraiment, autant pour le design que pour l'intrigue, j'ai hâte d'y rp :) . Et de manger du chandelier au petit déjeuner, je ne vise personne bien sûr rambo

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Belle Redrose


♚ MON HISTOIRE : 109
♚ MON ARRIVÉE : 11/11/2015
♚ MON METIER : Libraire
♚ MON FILM : La Belle et la Bête
♚ LOOK INTO MY EYES :
♚ MES AMOURS :
♚ COPYRIGHT & AVATAR : Bazar
♚ POINTS : 100
♚ LOCALISATION : New York


MessageSujet: Re: Adam - For Beauty is found within (fini)   Mar 5 Jan - 22:49




Félicitations Adam!

Félicitations, tu es validé ! Nous avons beaucoup aimé ta patte et j'ai aussi beaucoup aimé ta vision du personnage. Je suis vraiment très heureuse d'avoir un Adam qui écrit aussi bien ! <3

Le staff est heureux de te souhaiter la bienvenue sur Never After ! Tu dois recenser ton Avatar, ton Personnage, ton Métier, et si tu as un lieu particulier à créer, c'est par ici. Tu dois par contre générer obligatoirement ces fiches : Liens - RP. Nous avons aussi mis en place une section pour téléphones, réseaux sociaux et journaux intimes. Ces dernières sections ne sont pas obligatoires mais sont un plus dans ton jeu.

Désormais, tu peux aussi flooder sans soucis. N'hésites pas à nous rejoindre sur la chatbox également, "plus on est de fous plus on rit" : le but est de partager et de se détendre dans la bonne humeur. cookie nice love

Si tu as des questions ! moi Le Staff est là pour te répondre ! love leche :<3<3:

Bon jeu !

Woody, Hadès, Jessie & Belle

©️ Narja - Never-Utopia

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Adam - For Beauty is found within (fini)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Adam - For Beauty is found within (fini)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Never After ::  :: 
Registres de ce nouveau monde
 :: ♚ Il est des nôtres !
-

N'hésitez pas à donner votre avis et nous aider à upper les sujets sur PRD & Bazzart.





CLOCHETTE FAIRY & JASPER HOWELL & ADAM REDROSE



Nos personnages de Disney sont tous arrivés dans notre monde depuis quelques temps déjà. A peine eurent-t-ils le temps de se remettre de cette aventure que d'étranges phénomènes surviennent : des souvenirs reviennent à la surface, des souvenirs de la vie du personnage du monde réel dans lequel ils ont atterri. Sans compter que parfois, ils n'ont tout simplement plus conscience qu'ils sont des personnages de Disney, leur eux-réel reprenant le dessus ! Nos héros, héroïnes, amis et ennemis s'effacent tout doucement de notre univers. Et leurs merveilleuses histoires avec eux !C'est par ici !