Partagez | 
 

 Vielle rancoeur et incompréhension [pv: Woody]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Vielle rancoeur et incompréhension [pv: Woody]   Dim 17 Jan - 6:26

La grosse pomme a ses paillettes, et ses endroits putrides s'entant la beuh et l'urine. Elle a ses grandes rues pavés éclairées de toutes part, et ses ruelles glauques dont on ne ressort pas indemne. Quelque part, c'est comme si cette immense fourmilière imitait le principe même de la vie. Elle semble douce est colorée lors que l'on ouvre les yeux et que l'on la goûte pour la premier fois, mais la douleur et le froid ont vite fait de nous donner envie de retourner au creux du ventre de notre mère. Impitoyable, elle nous pousse à nous dépasser, ou nous laisse sur le côté et continue sa route. Une chose est sûre, ce n'est pas en laissant les choses se faire que tout va s'arranger, bien que la loi de Murphy y soit toujours un peu pour quelque chose. Une idée le préoccupe. Des détails, des discussions au détour d'un verre, mais un détail semble lui échappé. Une partie des choses autours de lui semblent avoir été affecté, ou du moins, une partie des gens. Il n'a pu s'empêcher de s'y pencher après avoir entendu certaines histoires que l'on croirait folles. Mais au fond, il peine à croire que tout ceci ne soit pas du à quelque chose d'explicable.

Jasper sait qu'il se prend trop la tête. Son corps tout entier lui hurle à s'en briser les os. Si fin, il en serait presque à l'anorexie. Pourtant, il s'est habitué à sa condition, à son allure de cadavre des lendemains de cuite. Il écrase  sa clope sur un trottoir avant de quitter les douces paillettes de Manhattan et de s'enfoncer dans les intestins souterrains de la ville, direction le bronx. Il a besoin de  parler à un visage familier, peut-être d'aller prendre un verre, pour oublier quelques instant que ses 27 ans pèsent déjà sur ses épaules. Il désespère parfois. Il a besoin de souffler, un bon coup, avant de repartir.

Il se mêle à la foule du métro, laissant son corps squelettique se fondre dans la masse. Il n'est personne au milieu de cette foule, tout comme chaque personne autour de lui est réduit à l'état de masse, plutôt que d'individu. Les transports en commun font parti de ses endroits incroyablement plein, où l'on ressent pourtant une incommensurable solitude face à ces visages inconnus. Son regard lasse parcourt mollement la foule avant de s'arrêter sur un individu. Il croit le reconnaître, il s'en ses nerfs monter, et laisse son cerveau de côté avant d'agir. Rien que sa vision a le don de le foutre en rogne. Le journaliste se rapproche, posant une main ferme sur l'épaule de l'homme. Oui c'est bien lui, ce lâche de Woody Pride. Ses yeux le fusillent du regard, mais il tente de garder son calme. Il ne voudrait pas qu'on doive le sortir de force de la rame non plus.

- Alors comment tu vas depuis la dernière fois Woody ? Toujours occupé à cracher à la gueule des gens qui tentent de t'aider ?

Son regard est braqué sur lui, et il ne fait rien pour masquer la colère qui s'en dégage. Le menteur est honnête, surtout quand il a des comptes à régler de ce genre avec ceux à qui il avait accordé sa confiance, son aide autrefois. Mais à force de se prendre des coups bas, on finit par se méfier de tout, de tout le monde, et on finit même par mordre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Woody Pride


♚ MON HISTOIRE : 281
♚ MON ARRIVÉE : 16/10/2015
♚ MON METIER : Vendeur dans un magasin de jouets le jour, Livreur de Pizza le soir, et peut être dans une ou deux affaires louches... Faut bien payer ses dettes... Heu... Ses factures j'veux dire... >_<
♚ MON FILM : Toy Story
♚ LOOK INTO MY EYES :
♚ MES AMOURS : Ma fille Melinda !


♚ COPYRIGHT & AVATAR : Dreamy & Ryan Reynolds
♚ POINTS : 402
♚ LOCALISATION : New-York


MessageSujet: Re: Vielle rancoeur et incompréhension [pv: Woody]   Mer 20 Jan - 18:44

J'étais mal... Tellement mal... Surtout après ce qu'il s'était passé. J'avais craqué. Pire. Ca me tourmentait. Qu'est ce que j'avais fait avec Jessie bon sang ? Celà faisait plusieurs jours que celà s'était passée. Elle m'avait appelé déjà plusieurs fois, mais je n'avais pas encore osé répondre. J'avoue que c'était lâche d'agir de la sorte. C'était la fin de journée, j'avais encore mon gilet de vendeur de jouets sur le dos, ma veste ouverte, le sac sur l'épaule que je me dirige vers le métro. Je sens encore mon portable vibrer. Je le sors de ma poche, je savais que c'était encore Jessie. Son nom s'affichait avec une photo d'elle en fond. Je rejette l'appel et plonge mon téléphone dans ma poche. Pas maintenant. Je me sentais coupable d'avoir fait ca avec elle, d'avoir trahi Buzz et d'avoir laissé ces nouvelles pulsions me devancer. Et puis l'alcool... J'en gardais un réel mauvais souvenir.

Je continue d'avancer vers le métro. Je devais rentrer chez moi avant de me prendre une douche rapide pour entamer mon second travail. Livreur de pizza. J'étais ailleurs, mon visage fermé, le regard dans le vide. La rame arrivait, je monte dedans, puis je sentis une main se poser sur mon épaule. Je revins à la réalité et me tourne vers un type d'allure maigrichonne qui me regardait... en colère.

Ma première réaction fut de froncer les sourcils. Je ne savais pas qui il était... Ou du moins je ne m'en rappelle pas. C'était ca le soucis. Visiblement, le gars me connaissait très bien. Je repousse la main de l'homme tout en me demandant comment réagir à ses propos. Lui dire qu'il se trompe de personne ? Ou alors balbutier un truc comme quoi j'étais désolé. Après tout je l'étais... J'ouvris et ferme la bouche comme un poisson hors de l'eau avant de dire:

"  Heu... Salut ! Heu... ouais, je suis désolé pour ca, mon gars. "

L'altercation avait attiré l'attention de certaines personnes qui nous regardaient. Je leur souris de manière gêné avant de me tourner de nouveau vers ce type. Je m'abaisse vers lui pour lui souffler plus discrètement:

" Enfin... Ce n'était pas si... terrible que ca non ? Et puis c'est ptet pas trop l'endroit pour... discuter. "

J'étais pas en forme et j'essayais de garder la tête hors de l'eau. J'aurai ptet dû prendre la solution de " tu dois te tromper de personne." Moi et ma franchise parfois... Et puis j'avais fait déjà assez de mal, je voulais éviter d'en rajouter une couche encore...

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
« A world that sends you reeling from decimated dreams, your misery and hate will kill us all. So paint it black and take it back, let's shout it loud and clear, defiant to the end we hear the call to carry on. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vielle rancoeur et incompréhension [pv: Woody]   Jeu 21 Jan - 14:46

Contre tout attente, se fut un froncement de sourcil à la fois surpris et incompréhensif qui l'accueillit. Lorsque le brun repoussa sa main, Jasper n'insista pas, sachant pertinemment que de forcer un contact physique ne pouvait que faire en sorte d'agresser son vis à vis. L'espace d'un instant, il se demanda si ce n'était pas ça qu'il voulait justement : l'agresser bien violemment d'un bon coup dans la mâchoire. L'envie de le cogner était bien présente, surtout face à la façon qu'il avait de balbutier. Il l'avait prit au dépourvu, soit, mais ce n'était pas une raison pour réagir comme un débile. Mais au fond, ce n'était pas de violence physique dont avait besoin Jasper. Il aurait aimé qu'il s'excuse, véritablement, qu'il comprenne la  misère qu'il avait provoqué chez lui. Des excuses sincères, et que Woody ai le courage d'assumer ses actes, c'était certainement ça qu'il voulait. Pourtant.... Ses prunelles s'écarquillèrent face à la réaction de l'intéressé.

Des excuses à peine concernées, une tentative de le canaliser qui ne fit que renforcer sa rancune envers lui. Pour qui est ce que Woody pouvait bien le prendre pour lui sortir les choses avec une telle « légèreté » ? Jasper devint encore plus rouge de rage, comme sur le point d'exploser, mais il tenta de se contenir, jetant un rapide coup d'oeil autour d'eux avant de reporter son regard sur l'objet de ses tourments de l'instant.

- Pas si terrible que ça ?!

Jasper s'efforça de baisser d'un ton pour ne pas lui crier dessus mais ne pu tout de même s'empêcher de vider son sac, lui reversant toute sa frustration d'une traite.

- Bordel Woody! tu n'as vraiment aucune conscience de ce que tu as fait ? A cause de toi non seulement un des chien a faillit me déchiqueter la jambe, mais en plus on m'a arrêté pour violation de propriété privée et collé un casier..mais t'as raison c'est pas si grave ! Tsssssss..


Il s'efforçait de ne pas trop élever la voix, mais cela se sentait qu'il avait tellement à lui dire, tellement à lui reprocher, et l'incompréhension de Woody ne l'aidait en rien. Il prit une grande inspiration, tentant de se calmer avant de le fusiller à nouveau du regard. Oui, le métro n'était vraiment pas un bon endroit pour parler, surtout que Jasper avait l'air d'une petite amie en pleine crise de nerfs. Il tenta de se calmer un instant avant de lui demander :

-.....tu as un meilleur endroit à proposer peut-être ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Woody Pride


♚ MON HISTOIRE : 281
♚ MON ARRIVÉE : 16/10/2015
♚ MON METIER : Vendeur dans un magasin de jouets le jour, Livreur de Pizza le soir, et peut être dans une ou deux affaires louches... Faut bien payer ses dettes... Heu... Ses factures j'veux dire... >_<
♚ MON FILM : Toy Story
♚ LOOK INTO MY EYES :
♚ MES AMOURS : Ma fille Melinda !


♚ COPYRIGHT & AVATAR : Dreamy & Ryan Reynolds
♚ POINTS : 402
♚ LOCALISATION : New-York


MessageSujet: Re: Vielle rancoeur et incompréhension [pv: Woody]   Mer 3 Fév - 16:26


 Vieille rancoeur


Je venais de mentir. En même temps, ce n'était pas la première fois et ca ne serait pas la dernière. Après tout, j'étais de base dans une situation qui me dépassait. Expliquez moi comment je dois reconnaître des gens que je ne connais pas ? C'était exactement ce qu'il se passait. Je n'avais pas de souvenirs dans cette vie humaine. J'étais paumé et le pire c'est que je ne pouvais pas dire la vérité sous peine de finir enfermé dans le premier asile du coin. Alors je fais ce que je faisais de mieux: je passais mon temps à jouer un personnage que je n'étais pas réellement... Mais on était loin du Woody, grand sheriff d'un western. Je jouais plutôt le rôle du minable actuellement.

Là je vis clairement que mes propos ne venaient pas d'améliorer la situation. Au contraire... J'aurai ptet du feinter le fait de ne pas le connaître. Là, c'était pire que mieux. Mes yeux s’écarquillèrent contre mon grès et je pris une mine un peu innocente. Quand il m'annonça ce qu'il a faillit risquer à cause de moi, je ne pus m'empêcher de lâcher un:

" Ha ouais, quand même ! "

C'était de la vrai compassion... Pourquoi j'aurai fait ca, sérieux ? Le moi d'ici avait fait ca ? J'avais l'impression d'avoir été un homme à l'opposé de ce que j'étais. J'avais vraiment peur de découvrir un tas d'autre chose à vrai dire. C'est dans ces moments-là que je ferai n'importe quoi pour redevenir le jouet que j'étais. Et dire que certains envient la vie des humains... pouah ! Ils n'ont rien compris... Et une nouvelle histoire qui s'ajoute en plus de celle qui se passe avec Jessie et je ne parle pas de mes dettes, et Hellfire qui semble s'impatienter...

Il prit ma demande au sérieux alors qu'il me demanda un autre endroit pour discuter. Alors que j'aurai du réfléchir à la façon dont je devais amener celà, ma bouche alla plus vite que mes pensées.

" Heu... chez moi ? Je retourne chez moi. Bon, ca risque d'être un peu le foutoir mais... non mais sérieux, j'ai vraiment fait ca ? "

Ce gars avait tellement de haine contre moi. Le pire c'est que je ne connaissais pas son nom... Enfin du moins... Le Woody que j'étais devenu ne le connaissait pas. Je devais peut être me reprendre, je fis un signe de la main pour dire qu'il oublie la dernière question alors que je feintais un sourire qui, avec l'inquiétude, ressemblait plutôt à une grimace.

" Je te dois au moins un verre pour rattraper ca, hein ? "
FICHE PAR SWAN.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
« A world that sends you reeling from decimated dreams, your misery and hate will kill us all. So paint it black and take it back, let's shout it loud and clear, defiant to the end we hear the call to carry on. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vielle rancoeur et incompréhension [pv: Woody]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Vielle rancoeur et incompréhension [pv: Woody]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Never After ::  :: 
Corbeille
 :: ♚ RPs terminés
-

N'hésitez pas à donner votre avis et nous aider à upper les sujets sur PRD & Bazzart.





CLOCHETTE FAIRY & JASPER HOWELL & ADAM REDROSE



Nos personnages de Disney sont tous arrivés dans notre monde depuis quelques temps déjà. A peine eurent-t-ils le temps de se remettre de cette aventure que d'étranges phénomènes surviennent : des souvenirs reviennent à la surface, des souvenirs de la vie du personnage du monde réel dans lequel ils ont atterri. Sans compter que parfois, ils n'ont tout simplement plus conscience qu'ils sont des personnages de Disney, leur eux-réel reprenant le dessus ! Nos héros, héroïnes, amis et ennemis s'effacent tout doucement de notre univers. Et leurs merveilleuses histoires avec eux !C'est par ici !