Partagez | 
 

 [M] Sir Edward M. Kingsley - Daniel Craig - Personnage réel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Alice R. Liddell-Kingsley


♚ MON HISTOIRE : 181
♚ MON ARRIVÉE : 01/02/2016
♚ MON METIER : Etudiante en Histoire- Géographie
♚ MON FILM : Alice au pays des Merveilles
♚ LOOK INTO MY EYES :
♚ MES AMOURS :
Quand ta main a frôlé la mienne
Telle une baleine au galop
En plus de la fracture j’ai vu
Que notre amour était né du pogo

J’aime sentir ton épaule
Briser ma cloison nasale
La caresse de tes Docs
Sur mon épine dorsale

J’aime entendre ta voix
Murmurer tendrement
J’vais t’transformer en puzzle
Pour offrir à maman

♚ COPYRIGHT & AVATAR : Mia Wasikowska - Bazzart
♚ POINTS : 243
♚ LOCALISATION : Sur les bancs de la fac


MessageSujet: [M] Sir Edward M. Kingsley - Daniel Craig - Personnage réel    Sam 6 Fév - 10:39




✖ Edward Marion Kingsley✖
46 ans ∞ Alice au pays des Merveilles ∞ Bon ∞ Ancien commercial, peintre à plein temps ∞ Divorcé  ∞ Personne réelle ∞ Hétérosexuel ∞ Daniel Craig (négociable)
« - Père, suis-je folle ?
- Oui, je crois bien que tu es totalement déboussolée, mais je vais te confier un secret, Alice, la plupart des gens bien le sont. »

Point important de l'histoire
Débordé  ◆ Loyal ◆ Courageux ◆ Strict ◆ Rêveur ◆ Passionné ◆ Croyant ◆

- Je suis né à Londres dans une famille noble. Bon gentleman et très doué pour le commerce, les voyages et les navires.
- Je suis tombé dans le terrier quand j'avais dix ans, exactement comme ma fille, et j'ai découvert le pays des merveilles. A mon époque il était différent, le roi et la reine de Coeur y régnaient avec beaucoup d'amour et de droiture. Le pays était toujours en fêtes et les habitants heureux de leurs sorts. Le jour de ma première venue au pays, on célébrait un événement en particulier. La princesse Mirana avait dix ans et pouvait donc partir avec un cortège royal à la rencontre de son peuple afin d'en tirer un apprentissage humain. Elle serait également entretenue par des créatures de la nature qui lui apprendront tout ce qu'elle devra savoir le moment venu. Sa sœur, la princesse Erizbeth, était son aînée et n'aspirait pas vraiment à la découverte de son peuple. A douze ans, la jeune femme n'avait pas souhaité se rendre dans le bas monde quand on le lui proposa, préférant que son éducation se fasse au palais en compagnie de sang royal.
- J'ai été très bien accueilli et j'ai fait la rencontre d'un ouvrier en chemin, son fils et lui m'ont très bien reçu dans leur petite chaumière et son fils me dit un jour, une phrase qui me marqua "Monsieur, vous avez une tête à chapeau !" quel étrange petit garçon.
- J'ai ensuite atterrit au palais, à l'aide d'un chat qui ouvrit une trappe dans le tronc d'un arbre. Ce chat n'avait rien d'ordinaire, comme tout ce qui se trouve au pays des merveilles, il avait un sourire qui partait d'une oreille à une autre et avait la faculté de s'évaporer dans les airs. Ce chat ne m'inspirait pas confiance et pourtant il me fascinait.
Au palais, il y avait des êtres de toutes tailles et de toutes formes. Les valets étaient des cartes à jouer et les boules de crickets étaient des hérissons de toutes les couleurs. Le roi me fit rencontrer ses filles, avant que l'une d'elle ne s'en aille pour un long voyage. La princesse Mirana était magnifique à regarder, ses cheveux blancs étaient d'une pureté sans pareil. En revanche, son aînée, avait l'aspect d'une femme jamais satisfaite. Ce qui me troubla pour une personne de son age. Moi même étant jeune à ce moment là, je me demandais qu'est ce qui pouvait bien la rendre si insatisfaite.
- Après un bref séjour, je fus de nouveau conduit chez moi à Londres et tout cela me sembla être un rêve lointains. Cependant, toute ma jeunesse, j'ai gardé des traces de souvenirs de mon voyage au pays des merveilles. D'affreux cauchemars venaient me hanter parfois la nuit.
- Neuf ans plus tard, alors que je commençais à être un homme de bel allure et m’apprêtait à aller faire mes études à l'étranger, un lapin blanc apparut dans mon jardin. Ce qui était étonnant puisque mon père collectionnant les chiens de chasses, il aurait été impossible que l'un d'eux laisse un lapin en vie suffisamment longtemps pour qu'on puisse connaitre son existence. Alors je l'ai suivit pour voir d'où est ce qu'il pouvait bien venir et j'imagine que vous connaissez la suite.
- Quand je fus de nouveau conduit au pays des merveilles, tout avait bien changé. A mon premier voyage, tout n'était que musique et fête. Aujourd'hui c'était tristesse et désolation. Je suis arrivée le jour des funérailles du roi et de la reine de Coeur, emporté tout deux par une affreuse maladie qui ne contamina que leur seule personne. La princesse Mirana était revenue de son voyage éducatif pour l'occasion et le grand conseil du royaume était en train de décider du successeur de leurs Majestés. Le conseil déclara qu'il prendrait autant de temps qu'il le faudra car il en va de la survit du royaume mais qu'aucune décision grave ne sera prise sans l'accord des deux héritières du trône.
- Par soucis de consolation, je me rendis au palais dans le but de consoler les princesses qui venaient de vivre un épouvantable malheur. La princesse Mirana était inconsolable, alors que la princesse Erizbeth ne laissait paraître aucune émotion. Elle gardait tout profondément encré en elle et tentait de faire bonne figure. J'ai passé beaucoup de temps avec elle, la rousseur de ses cheveux allait parfaitement bien avec tout le rouge que l'on voyait au palais de Coeur. Elle me fascinait vraiment et j'ai commencé à éprouver des sentiments pour elle. J'ai cru que c'était réciproque. Pendant longtemps on se voyait en secret puis notre secret fut découvert et moi qui pensait que ce serait un drame, en réalité ca a été accueilli comme la meilleure nouvelle depuis la mort tragique des monarques il y a de ca presque un an. Le conseil me fit comprendre que si je voulais continuer de fréquenter une princesse, il faudrait pour cela que je sois un homme respectable et que je fasse ce que l'on attendait de moi. Que je fasse de la princesse Erizbeth, la reine du pays des merveilles. Alors j'ai fait ma demande, j'étais fou d'elle même si elle avait un façon bien à elle de me faire comprendre qu'elle aussi.
- Le jour de notre mariage fut célébré en grande pompe et tout le gratin était là, ma mie ne voulait pas des roturier mais après avoir insisté elle céda, se disant que plus il y aura de monde et mieux ce sera. Pour l'occasion j'ai pu revoir un petit garçon qui avait bien grandit et qui me conçu le plus beau couvre-chef de ma vie. Tout se passa très bien entre nous pendant presque un an. La princesse Mirana était retourné à son éducation après notre mariage en se disant que grâce à moi le royaume était entre de bonnes mains.
- A son retour au bout d'un an, elle était devenue encore plus belle et plus sage, elle avait hérité des meilleurs qualités de ses défunts parents. Bien que j'aimais ma femme, je ne pouvais pas rester insensible face à la beauté de la princesse. Erizbeth remarqua mon soudain intérêt pour sa cadet et recommença à être cette femme cynique, stoïque et muette que j'ai toujours connu, préférant garder ses sentiments pour elle plutôt qu'en parler. Mirana fut exilée par sa soeur dans des contrées lointaines et le lendemain, je me suis réveillé à Londres. Dans mon lit, comme si de rien était. Mes valises pour mes études à l'étranger encore sur le palier de la porte. J'ai essayé de retourner au pays car je savais qu'Erizbeth penserait que je me suis enfuis avec sa soeur, la préférant à elle mais c'était faux.
- Malheureusement, plus je m'avançais en âge et plus il fut difficile pour moi d'aller au pays, mais je croyais en ce que j'avais vu. Ce n'était plus des souvenirs pour moi. J'y croyais mais les mois, les années passèrent sans que jamais McTwist ne vienne me chercher. J'ai donc fait mes études, me suis remarié et j'ai eu deux filles. Margaret et Alice. Ma femme Helene est une femme extraordinaire qui manquait cruellement à ma vie. Douce et aimante elle avait toute fois sa façon à elle de me faire comprendre que non, c'est non. Mais elle a toujours été pour moi et m'a soutenu dans les moments les plus difficiles.
- En grandissant, Margaret était une fille heureuse et épanouis mais elle n'était pas pleine de vie. Il lui manquait toujours quelques choses et n'était jamais satisfaite. Elle n'aimait pas l'art, la poésie, les voyages à l'aventure. Pour elle, notre titre de noblesse était le reflet d'une bonne éducation, d'un dignité rare et d'un sens inné du raffinement. Sans être sans coeur, elle n'était cependant pas ouverte à ce qui pouvait se passer autour d'elle. Alice, ma petite dernière, est l'inverse. Jamais elle ne passerait son chemin devant une injustice, n'hésitant pas à jouer du poing s'il faut. Véritable furie, les enfants ne voulaient pas jouer avec elle car elle savait se faire respecter.
- A l'âge de dix ans, Alice tomba dans le terrier et viva sa propre aventure. Quand elle revint, comme moi, elle fut soumise à d'affreux cauchemars qui dureront jusqu'à son prochain voyage. Un jour, un an avant qu'Alice n'est dix-neuf ans, McTwist passa dans mon jardin à la recherche d'une Alice, je l'ai suivit et lui ai demandé ce qu'il se passe, il ne voulait rien me dire car j'étais adulte maintenant et que ce n'était plus de mon ressort, pourtant il fallait que je sache. Au pays, tout avait changé encore pire que la dernière fois ! Tout avait prit feu il y a longtemps et n'était que cendre, des gardes royaux semaient la peur partout où ils passaient car il cherchait quelque chose. Devant se drame, j'ai obligé McTwist à m'avoir une audience avec la reine Erizbeth, pensant que je pourrais la calmer. Mais je me trompais. Face à moi elle ne voulait rien entendre, elle m'accusa de l'avoir abandonné pour une autre, que je n'étais qu'un menteur qui avait profité d'elle. Elle n'avait pas tord, je m'étais bien remarié mais jamais je ne l'aurais fait si j'avais eu la chance de revenir ici. Elle ne m'a pas cru, m'accusa de comploter avec Mirana depuis le début pour lui soutirer sa couronne qui lui revient de droit. Tout les membres du conseils étaient morts pour avoir osés se mettre en travers de son chemin et je ne tarderais pas à connaitre le même sort. J'ai essayé de me battre au coté des résistant mais McTwist avait raison, j'avais plus de quarante-cinq ans à l'époque et à l'époque d'où je viens, les hommes n'étaient plus bon à grand chose à cet âge là. J'ai été arrêté et exécuté. A Londres, mon corps a simplement été retrouvé mort dans mon lit un matin.
- Alice est retourné au pays un an après et je suppose que vous connaissez la suite. Après sa victoire, elle pensait retourner à Londres mais elle atterrit dans un monde nouveau, un monde dans lequel je vivais déjà depuis un an.
- Je n'ai pas tout comprit au début mais j'ai profité de ma vie comme je le voulais, ca fait du bien d'avoir une seconde chance même si j'aime ma famille de tout mon coeur. Tout les jours je suis à la recherche de ma chère Alice.
- En fouillant des papiers de ma nouvelle identité, j'ai trouvé un acte de divorce. Dans ce monde, ma chère Helene et moi ne sommes plus ensemble. J'ai tout de même retrouvé sa trace et je la regarde de loin par moment. Elle reprit mon entreprise et mène sa vie bon train. Elle n'a pas d'homme dans sa vie, ce qui est rassurant, pourtant elle ne semble pas satisfaite. Ce qui ne lui ressemble pas. Elle a l'air plus sûre d'elle, plus libre d'esprit. M'aurait elle totalement oubliée ? Je l'ignore, je n'ai pas eu le courage d'aller lui parler. Peut être parce que secrètement, ma nouvelle vie me plait.
- Un jour, Alice m'a retrouvé dans ce nouveau monde et se fut un instant magique. Grace au ciel, nous somme lié même dans ce monde et elle vit avec moi quand elle n'est pas dans son appart près de la fac. C'est une ado rebelle qui a bien changé. Elle fait des choses qu'elle ne se serait jamais permise auparavant et j'avoue ne pas trop savoir comment m'y prendre avec elle alors je laisse couler. Je suis un papa gâteau un peu dépassé car je veux être un bon père mais son comportement m'inquiète.
- Dans la vie, je suis peintre, je peins des tableaux que je revends au plus offrant. Par moment, un tableau peut me rapporter quinze mille dollars, mais parfois je peux passer des mois sans rien vendre ou sans rien peindre. Je suis un artiste qui vit de son art et ca, dans mon monde, je ne me le serais jamais permis.

✖ Relationships ✖

Alice R. Liddell-Kingsley/ Mia Wasikowska
Edward est le père d'Alice. Dans son monde, il est homme très influent. Il possède des navires commerciaux qui parcourent le monde a la recherche de nouveau produit d'exploitation. Seulement, Edward avait d'autre passion dans la vie. Des passions plus artistique que sa famille n'aurait jamais acceptée en son temps. Un homme se doit de nourrir sa famille, il doit toujours en être ainsi et il vrai qu'Edward a une femme et deux filles. Est ce qu'il aime sa femme ? Oui profondément, elle a toujours été l'amour de sa vie. Quant à ses filles, elles sont là prunelle de ses yeux, surtout la jeune Alice qui lui ressemble de plus en plus. Elle aussi est une artiste dans l'âme qui croit en quelque chose de plus magique que cette simple vie empli de banalité. Alice est lui on une complicité qu'il ne pourra jamais avoir avec son aînée Margaret. Pour Alice il ferait n'importe quoi et lui laisse souvent tout passer. Puis il est mort. Ce fut tragique. Surtout pour sa famille. Ainsi donc sa vie venait de prendre un autre tournant et jamais il ne pourrait vivre de sa passion pour l'art. Enfin, c'est ce qu'il croyait. Jusqu'au jour où il se réveilla entouré de toile et de peinture. Sur un appareil étrange qui n'arrêtait pas de faire du bruit il y a avait écrit "Alice 12 appels en absences" Alice ? MA Alice ? Impossible. Depuis ce jour, père et fille sont inséparable. Alice est la seule chose pour laquelle Edward est heureux de vivre. Cette vie qu'on lui offre, loin de son Londres d'antan est une occasion à ne pas manquer. Il avait la chance de pouvoir mener sa vie comme il l'entend. Est ce qu'il regrette sa femme ? Oui profondément mais pour l'instant, il mérite de prendre du temps pour lui. Pour lui et pour sa peste de fille qu'il aime plus que tout.

Helene Mary Liddell-Kingsley Lindsay Duncan
Femme d'une grande sagesse et d'une grande humanité, Helene a toujours été de ces femmes surprenantes. Elle n'a jamais courru après l'or et l'argent et n'avait comme aspiration dans la vie, que d'être une parfaite épouse et mère. Enfin, ca c'était dans son monde d'origine. Quand Helene fut propulsé dans un monde totalement nouveau, seule, sans son défunt mari et ses filles. Elle se dit que c'était peut être le moment pour elle de profiter un peu de sa vie. D'être plus qu'une simple femme au foyer. C'est donc elle qui reprendra l'entreprise Kingsley de son défunt époux (époux qu'elle croit toujours mort dans ce monde). Il faudrait qu'elle se mette à la recherche de ses filles mais pour l'instant elle veut simplement profiter d'elle-même. (Ca doit être de famille l'envie de rester dans un monde qui n'est pas le leur). Cela dit, Edward entend parler de sa femme et l'espionne de temps en temps pour voir si elle se porte bien. Pourquoi est ce qu'il ne va pas la voir pour lui dire qu'il est vivant, et qu'Alice est vivante également ? Parce que c'est trop tôt. Il a passé toute sa vie a aimer cette femme et il l'aime encore pour toujours mais elle se débrouille très bien seule, il n'en a jamais douté, pourquoi ne pas la laisser vivre de son coté encore un peu avant de tout les deux replonger dans leur banale existence.

Absolem W/ Personnalité du personnage
Dans le monde d'où il vient, Absolem a toujours été un bon conseillé pour le père d'Alice. Un bon ami et un personnage fantastique, Edward considère Absolem comme son personnage préféré dans le monde des Merveilles. Cette chenille qui plus d'une fois lui a sauvé la vie, est sans doute son plus vieil et son meilleur ami. Si on peut le considérer comme cela. S'il a bien une chose qui manque à Eddie aujourd'hui, ca serait bien les conseils avisés d'une chenille, surtout en ce qui concerne l'éducation de sa fille qui part à vau-l'eau ! Élever des enfants n'est pas du ressort d'Absolem, mais il connait aussi bien Alice qui lui, peut être pourra t-il l'aider à la remettre sur le bon chemin

Erizbeth/ Helena Bohnam Carter
Je ne sais pas par où commencer. Je suppose qu'elle est mon premier amour. Oui, avec certitude je sais qu'elle est mon premier amour. Cette femme m'a fasciné depuis la première fois où je l'ai vu. Je savais qu'elle avait quelque chose de spécial et j'aurais voulu passer ma vie avec elle, à l'aimer et la chérir. Malheureusement ce ne fut pas le cas. Le pays des merveilles peut se montrer cruel contrairement à ce qu'on pourrait croire. Ne vous arrêtez pas sur toutes les choses magnifiques que vous pourriez y rencontrer, je vous assure que tout ce que vous toucherez aura soit des piquants soit du venin.... J'en ai fait l'expérience. Ma femme.... Que n'aurais je pas donné pour elle. J'aime ma femme et mes filles de tout mon coeur. Mais je n'arrête pas de me demander si ma vie aurait pu être différente si j'avais toujours été à ses cotés.

Mirana W/ Personnalité du personnage
Mirana est une des plus belles femmes que je n'ai jamais vu. Douce et gentille, elle a l'interdiction formelle de faire du mal à un être vivant. Ce sont les créatures de la forêt du pays qui le lui ont apprit. Chaque vie est sacrée et ne peut être levée par la main de l'homme. Ce qui la rend assez lâche je dois dire. Toutefois, elle a le coeur bon et généreux, cela ce voit tout de suite sur son visage. C'est une amie, fidèle et loyale. Erizbeth aurait du savoir que sa soeur cadet n'avait pas ce tempérament fougueux que j'aime chez les femmes.

Nom du personnage W/ Personnalité du personnage
PARAGRAPHERELATIONPERSONNAGE

Nom du personnage W/ Personnalité du personnage
PARAGRAPHERELATIONPERSONNAGE

CREDIT IMAGE # code by shiya.



_________________


Fleurageant les rhododendroves
Gyraient et gamblaient dans les vabes
Pour frimer vers les pétunioves
Et les momes raths en grabe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[M] Sir Edward M. Kingsley - Daniel Craig - Personnage réel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Never After ::  :: 
Ils sont attendus...
 :: ♚ Scénarios des membres
-

N'hésitez pas à donner votre avis et nous aider à upper les sujets sur PRD & Bazzart.





CLOCHETTE FAIRY & JASPER HOWELL & ADAM REDROSE



Nos personnages de Disney sont tous arrivés dans notre monde depuis quelques temps déjà. A peine eurent-t-ils le temps de se remettre de cette aventure que d'étranges phénomènes surviennent : des souvenirs reviennent à la surface, des souvenirs de la vie du personnage du monde réel dans lequel ils ont atterri. Sans compter que parfois, ils n'ont tout simplement plus conscience qu'ils sont des personnages de Disney, leur eux-réel reprenant le dessus ! Nos héros, héroïnes, amis et ennemis s'effacent tout doucement de notre univers. Et leurs merveilleuses histoires avec eux !C'est par ici !