Partagez | 
 

 Tu as repris ta taille normale, et c’est une bonne taille, c’est une taille idéale... [Alice & Le Chapelier]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Alice R. Liddell-Kingsley


♚ MON HISTOIRE : 181
♚ MON ARRIVÉE : 01/02/2016
♚ MON METIER : Etudiante en Histoire- Géographie
♚ MON FILM : Alice au pays des Merveilles
♚ LOOK INTO MY EYES :
♚ MES AMOURS :
Quand ta main a frôlé la mienne
Telle une baleine au galop
En plus de la fracture j’ai vu
Que notre amour était né du pogo

J’aime sentir ton épaule
Briser ma cloison nasale
La caresse de tes Docs
Sur mon épine dorsale

J’aime entendre ta voix
Murmurer tendrement
J’vais t’transformer en puzzle
Pour offrir à maman

♚ COPYRIGHT & AVATAR : Mia Wasikowska - Bazzart
♚ POINTS : 243
♚ LOCALISATION : Sur les bancs de la fac


MessageSujet: Tu as repris ta taille normale, et c’est une bonne taille, c’est une taille idéale... [Alice & Le Chapelier]   Mar 16 Fév - 14:38


   ❝ Tu as repris ta taille normale, et c’est une bonne taille, c’est une taille idéale... ❞Alice & Le Chapelier La journée avait bien commencé, j'étais de très bonne humeur. On était samedi alors forcément, c'était une bonne journée car il n'y avait pas de cours. Par conséquent je devais travailler toute la journée au café. Heureusement, mon patron n'était pas là, donc c'est moi qui ait ouvert et qui me suis occupée de tout. D'habitude ca m'aurait angoissée mais là je me sentais d'attaque à gérer la boutique toute seule. Pourquoi ? Parce que je pourrais prendre mon temps pour remplir la vitrine, je pourrais faire des pauses clopes quand je le voudrais et surtout, surtout, je pourrais rapporter les restes. Alors qu'on s'entende bien, je n'ai absolument pas le droit de faire la moindre chose citée plus haut, c'est pour ca que je suis contente qu'il ne soit pas là et même s'il verra tout sur les caméras, je m'en fiche, ce qui est fait est fait. Et puis avec la clientèle qu'il a, il ne peut pas se séparer de moi tout de suite, il n'aurait jamais le temps d'assumer les clients et de chercher quelqu'un d'autre. Oh je sais dans le fond qu'il pourrait trouver une meilleure serveuse que moi, je suis toujours en retard, je ne suis pas rapide et je suis maladroite. Je ne sais franchement pas ce qu'il me trouve mais grâce au ciel, les clients, eux, m'adorent. Encore une fois, je ne sais pas pourquoi, je renverse leur café et si je ne le renverse pas, je leur apporte froid. Une fois, j'ai même fait tombé un gâteau avant de le donner au client, je l'ai ramassé et je lui ai donné quand même. Personnellement, ca ne m'a pas déranger, ca n'a pas eu l'air de déranger le client qui ne s'est aperçut de rien et au moins, on a pas fait de gaspillage. Tu parles, si j'avais dis ca à Lucky je serais en train de faire la manche sous un pont.

Enfin bref, je ne vais pas me pencher sur le sujet, je devais vous parler de mon job j'y passerais des heures. Mon incompétence n'a aucune limite. Ce matin là, tout était très calme. Je suis arrivée très tôt le matin en faisant un bon gros doigt d'honneur à la caméra qui pour la première fois en un mois me filme en train d'arriver à l'heure. J'ai fait les boites de gâteaux à envoyer (oui parce que nos pâtisseries marchent tellement que les clients peuvent commander des boites de gâteaux qu'on leur livre à la maison. Le livreur arrive, généralement, une heure après l'ouverture de la boutique pour prendre les commandes et faire les livraisons avant midi histoire que les gâteaux soient encore frais. BREF, on est au top du top relation/client. Je fais donc mes boites en mettant de la musique à fond (avantage de la caméra ? Pas de son !), j'essaye de ne pas trop danser pour ne pas que ca paraisse suspect. Une fois fait, le livreur parti, je passe un bon coup de chiffon partout pour que tout soit propre. Je vous assure que je me suis donnée de tout mon cœur. J'ai été au top de ma forme ! Le Wonderland brillait du sol au plafond et toutes ces décorations complètement loufoques me faisaient me sentir dans mon élément, on se croirait à la table du Chapelier et du Lièvre de Mars. Ahlala.... Enfin bon, cesse de ressasser le passer, Alice. Alice.... Personne ne m'a plus appelé Alice ici, je suis Rose maintenant. Rose Liddell. Mais encore une fois, je vais vous passer le détail de mes états d'âme.

J'ai fini mon ménage à 10h12 exactement, j'ai installé toutes les tables et toutes les chaises qui n'allaient pas tarder à recevoir la pure bourgeoisie américaine, ce qui me laissait le temps de me rouler un bon joint histoire de me mettre en condition. Dans moins de deux heures, des clients vont commencer à affluer et je veux être suffisamment défonce pour ne pas faire attention à eux. Généralement, je suis plus agréable quand je suis stone. Pourquoi ? Parce que quand je suis dans mon monde, je n'ai pas envie que quelque chose vienne me réveiller alors je prends les choses de hauts, sans que cela m'atteigne. Mais plongée dans le monde réel, j'ai plus de mal à faire l'impasse et puis tout ces souvenirs qui hantent ma tête.... Je n'en peux plus, je préfère me retourner la tête qu'avoir la tête trop encrée sur les épaules. Ma foi, ca n'engage que moi.

Je suis donc devant la boutique en train de jouir pleinement de ma liberté retrouvée. Je pourrais fumer à l'intérieur comme la parfaite goujate que je suis mais non, j'ai un minimum de respect pour Lucky. Il me tuerait. Purement et simplement. Alors je suis assise sur le trottoir, dans ma petite robe bleue avec un tablier blanc et mon nœud noir dans les cheveux. C'est mon uniforme. Je ressemble à une junkie prostituée plus qu'à une serveuse de cupcake m'enfin, je vais pas trop chipoter. J'aime bien ma tenue qui me rappelle quelque chose. Dix minutes plus tard, je fini mon joint et le jette dans le caniveau en face de moi, je me redresse lentement, la tête commence un peu à me tourner. Mon visage se change, je souris, je suis plus détendue, plus calme. Je retourne dans le bouhaha de la boutique, baisse un peu le son et commence à attendre les clients.

Si je dois faire une parenthèse, je dois dire que la musique est la chose que j'aime le plus à cette époque. Dire que j'aurais pu rater de grands artistes, de moins grands artistes et dieu merci j'ai échapper à certains artiste qui ne devrait même pas être considéré comme tel. Mais j'adore la musique, le rock, le twist, le reggae ! Magique.
© 2981 12289 0

_________________


Fleurageant les rhododendroves
Gyraient et gamblaient dans les vabes
Pour frimer vers les pétunioves
Et les momes raths en grabe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Lewis Hightopp


♚ MON HISTOIRE : 52
♚ MON ARRIVÉE : 28/01/2016
♚ MON METIER : Chapelier
♚ MON FILM : Alice au pays des merveilles (version Disney et Tim Burton)
♚ LOOK INTO MY EYES :
♚ COPYRIGHT & AVATAR : Blondie - Johnny Depp
♚ POINTS : 49


MessageSujet: Re: Tu as repris ta taille normale, et c’est une bonne taille, c’est une taille idéale... [Alice & Le Chapelier]   Mer 4 Mai - 23:44

Where is Alice ? × ft. Alice R. Liddell-Kingsley
7h00. C'est l'heure à laquelle je me réveille tous les jours depuis... depuis longtemps. 7h15. Allez, je me lève. Je vais jusqu'à ma cuisine afin de me préparer un bon petit-déjeuner. 7h30. Je prends ma douche et revêt mon plus beau costume et me coiffe d'un chapeau assorti. 7h45. Je m'élance avec mon sac en direction de Central Park. J'adore m'y promener. J'adore l'air qu'on y respire. J'adore imaginer les gens que je croise avec les chapeaux que je crée. 8h30. Je m'installe sur un banc et commence à dessiner. Une jeune femme brune passe alors devant moi et semble intriguer par mes dessins. Elle s'assoit à mes côtés et me sourit. Je tourne la page et commence à visualiser son visage puis à le dessiner. 8h45. La voilà. En dessin. Je lui ai rajouté un chapeau que je n'ai jamais confectionné. J'ai rajouté ce chapeau exprès pour elle. Que diable pourrais-je espérer ? Elle est jolie mais beaucoup trop jeune pour moi. Sans certitude qu'elle oserait me contacter, je lui mets en bas à droite du dessin mon nom et mon numéro... Puis, elle s'en alla. 9h00. De nombreux gens passent et repassent. Je stoppe le dessin et prend dans mon sac un autre cahier. Il m'arrive d'écrire aussi. Des rêves... Mes rêves... Bizarres je dirai. Un trou, un lapin, une jeune fille. Alice. Ce prénom revient sans cesse. Je dois retrouver Alice. Mais comment savoir si c'est elle ? Comment savoir si je croise une Alice que c'est la Alice que je cherche ? J'aurai bien besoin des conseils d'une chenille. Elles sont de bons conseils habituellement. 9h30. Je décide de sortir du parc et de me balader dans les rues de Manhattan. Je ne travaille jamais le matin. Le matin, je crée. Je réfléchis. Je m'inspire. Je crée. J'ouvre à 13h30. Il me reste donc quatre heures. Quatre heures pour pouvoir profiter de cette merveilleuse grosse pomme. 10h00. Comme chaque matin depuis... depuis longtemps, je suis sur le point d'aller prendre un thé au Wonderland. Avant cela, je passe devant une librairie et me laisse tenter par une nouvelle lecture : Carrie de Stephen King. Jamais lu. Ce sera l'occasion. 10h20. J'arrive devant le Wonderland. Sans savoir pourquoi, j'ai une seconde d'hésitation avant d'entrer. 10h24. Je m'installe à une table en attendant que la serveuse vienne me voir pour prendre ma commande habituelle : un thé nature avec deux sucres.
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
- Why is a raven like a writing desk ? -
 × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Tu as repris ta taille normale, et c’est une bonne taille, c’est une taille idéale... [Alice & Le Chapelier]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Never After ::  :: 
Manhattan
 :: ♚ Wonderland
-

N'hésitez pas à donner votre avis et nous aider à upper les sujets sur PRD & Bazzart.





CLOCHETTE FAIRY & JASPER HOWELL & ADAM REDROSE



Nos personnages de Disney sont tous arrivés dans notre monde depuis quelques temps déjà. A peine eurent-t-ils le temps de se remettre de cette aventure que d'étranges phénomènes surviennent : des souvenirs reviennent à la surface, des souvenirs de la vie du personnage du monde réel dans lequel ils ont atterri. Sans compter que parfois, ils n'ont tout simplement plus conscience qu'ils sont des personnages de Disney, leur eux-réel reprenant le dessus ! Nos héros, héroïnes, amis et ennemis s'effacent tout doucement de notre univers. Et leurs merveilleuses histoires avec eux !C'est par ici !